Articles parus dans la dépêche du Midi à propos des deux derniers conseils municipaux
Articles parus dans la dépêche du Midi à propos des deux derniers conseils municipaux

Conseil Municipal du 19 décembre 2016,

Déni de Démocratie au conseil.

Lors du conseil municipal du 19 décembre 2016, de nombreux Seyssois se sont déplacés afin d’interpeller le Maire sur le projet de Crématorium. Des informations circulent en effet comme quoi le Maire aurait demandé au syndicat mixte d’études de l’agglomération toulousaine (SMEAT) de permettre la construction du Crématorium sur le terrain du sivom de la saudrune sur Seysses ce qui actuellement n’est pas possible selon les règles d’urbanisme. Les Seyssois comptaient sur un élu de l’opposition pour poser la question lors que le Maire donnerait la parole aux élus en fin de conseil. Mais cette fois, le Maire a clôturé la séance après les dernières délibérations sans donner la parole aux élus.

Deux associations Seyssoises ont tenu à publier un communiqué.

« La séance du conseil municipal de Seysses du 19 décembre 2016 restera dans les annales comme le conseil municipal de la honte. A cette séance assistaient près de 80 Seyssoises et Seyssois. Si le public était si nombreux (record absolu), c’est que la situation globale de la commune inquiète les Seyssois qui comptaient sur cette réunion pour poser quelques questions aux élus et à Mr le Maire. À la grande stupéfaction de certains élus et du nombreux public, Mr le Maire, dès l’ordre du jour épuisé, s’est levé et a annoncé que la séance était terminée. À la demande d’un élu de poursuivre la séance du conseil par les questions diverses, Mr le Maire a répondu :

« Pas de questions diverses, ce sera pour l’année prochaine »

Or, selon les articles 38 et 40 du règlement intérieur du Conseil Municipal, il n’avait pas le droit de refuser. Cet acte est une grave entorse à la Démocratie et plus grave encore, est le fait que cette attitude devienne pour notre Maire une mauvaise habitude : en peu de temps c’est la troisième fois qu’il en use.

Ce soir-là, il a quitté la salle sous les sifflets et les huées des citoyens Seyssois venus assister au conseil.

Cette réaction du public lors de la tenue d’un conseil Municipal à Seysses, qui à notre connaissance est unique , est un événement qui fait que l’on peut le qualifier de Conseil Municipal de la honte.

Conseil Municipal du 1er février 2017, Le « Mépris » du Maire dénoncé.

L’association A.G.I.R. qui regroupe un certain nombre d’élus d’opposition, nous a fait parvenir un communiqué concernant le déroulement des derniers conseils municipaux, dont le déroulement est par ailleurs corroboré par notre responsable local.

« Le conseil municipal du 19 décembre 2016 était classé dans les annales de la ville de Seysses comme le conseil de la honte, car le Maire avait privé les conseillers municipaux de leur droit de parole en boycottant la séance de questions diverses.

Le conseil municipal du 1er février 2017, est, quant à lui à classer dans le cadre du manque de respect le plus élémentaire qu’il soit, un nombreux public venu encore une fois assister au conseil, a passé la soirée ( plus de deux heures) debout ou assis à même le sol.La plus grande partie des personnes , d’âge respectable, en ont été outrées et très affectées.

La municipalité serait elle en panne de chaises ? Ou bien est-ce encore une méthode délibérément mise en place pour décourager les Seyssoises et les Seyssois de venir assister à la séance du conseil municipal ? La question se pose. Mais ce qui en résulte est une évidence :

Un mépris total de Mr le Maire pour ses concitoyens.

P.S. Venez nombreux au prochain conseil municipal et n’oubliez pas de prendre vos chaises pliantes

Articles :
Contacts :
Liens utiles :
QR code

Flashez pour accéder au site avec votre Smartphone.



Mentions légales