Bilan de deux ans de mandature. Mars 2014, Mars 2016.
Deux ans se sont écoulés depuis les dernières élections municipales.

Des élections que la municipalité en place depuis plus de cinquante ans croyait acquises des le premier tour, mais que la large victoire des listes d'opposition dans le bureau n° 5 des Aujoulets ont obligé pour la première fois de mémoire d'homme à l'organisation d'un second tour.

Second tour qu'un coup de Trafalgar inattendu et imprévu emmènera à disputer en une triangulaire.

Résultat: Majorité absolue pour les listes d'opposition avec près de 53% des voix, mais victoire du groupe de l'ex majorité avec un peu plus de 47% des suffrages exprimes.

C'est la première fois depuis plus d'un demi siècle, que la municipalité gouverne la commune avec moins de 50% des suffrages exprimes.

Ces deux dernières années se sont soldées par sept consultations électorales dans lesquelles la majorité actuelle en place a en permanence perdu de l'électorat ( au bureau n° 5 des Aujoulets, sept défaites consécutives ).

Sur le plan local, trois événements majeurs émergent du quotidien.

Le premier, c'est la transformation pour ne pas dire la transfiguration du cadre de notre village ou au demeurant primait le cadre de l'habitat individuel, et qui est remplacé à vitesse grand V par le collectif à vocation sociale; vocation qui mal maîtrisée, peut s’avérer comme on l'a déjà vu en d'autres lieux, sujet à problèmes.

En second lieux, c'est le classement en zone inondable d'une partie des Aujoulets avec l'accord favorable du Maire actuel et son ancien conseil municipal.

Ce classement qui dévalorisait les biens de ses habitants, et qui avait été imposé sans aucune raison concrète.

Plus de deux ans de procédure juridique et des sommes considérables englouties en frais de toute sorte pour obtenir son annulation par le tribunal administratif de Toulouse. ( annulation obtenue fin Décembre 2015 )

La troisième, c'est la tentative par la municipalité du passage en force et sans aucune concertation ni consultation préalable, de la construction d'un Crématorium au 3000 Chemin du Massonne; lui aussi à moins de huit cents mètres du cœur des Aujoulets.

Ce projet piloté par le SIVOM dont notre Maire est aussi le premier vice-président, était plus dû à une opportunité qu'à une réelle nécessite ( les autorités compétentes ainsi que Mr le Commissaire Enquêteur en charge du dossier le mentionneront plus tard en émettant un avis défavorable ) ( le terrain en question étant une propriété du Sivom prévu au préalable pour la construction d'une station d'épuration et se situant en pleine campagne, dépourvu du plus rudimentaire équipement ainsi que de voie d’accès; cette voie d’accès étant prévue du côté du chemin du Merle.)

Là aussi, plus d'un an d'un combat quotidien et permanent mené par les associations AGIR et SEYSSES ENVIRONNEMENT bien épaules par quelques autres et une grande partie de la population Seyssoise. ( près de 600 signatures recueillies sur une pétition et un rassemblement massif de protestation ou plus de 200 personnes ont participé devant et dans la Mairie .

La seule ombre à ce tableau et c'est la que le bât blesse, c'est que seulement trois des sept élus de l'opposition, nous ont apporté un soutien effectif.

Pour pouvoir faire voter favorablement le P.L.U. dont ce Crématorium faisait partie, Mr Le Maire l'a suspendu et il a fait table rase de tout ce qui le concernait sur les dossiers fournis aux membres du conseil municipal. Il avait notifie sur un courrier envoyé à Mr le Commissaire Enquêteur: Partageant l'analyse du S.M.E.A.T. ? ( avis défavorable ) je vous informe donc que j'en tire immédiatement la conséquence logique, à savoir la suspension de ce sujet de la modification du P.L.U.

Deux affaires nouvelles se profilent à l'horizon:

La première:

Les dix-sept hectares de terre agricole enclavés dans ce qui est presque le cœur de la commune de Seysses et qui se présente comme une opportunité salvatrice pour reconstituer le foncier dont on ne dispose pas.

La seconde:

La fusion de notre communauté des communes ( Axe Sud ) dont Notre Maire est le Président en titre, avec la Communauté d’Agglomérations du Muretain ( CAM ).

Affaires à suivre de très prés.

Le bilan de ceux deux années est très positif pour l'opposition ( la vraie ) dans tous les sens du terme.

Le groupe A.G.I.R. fer-de-lance de cette opposition, présidé par Mr André Deleuil s'est élargi et s'est doté de l'indispensable outil de communication en créant son site internet, un trimestriel et des tracts occasionnels distribués dans les 3500 boîtes aux lettres du village. Ceci nous permettra de vous informer et de maintenir un contact permanent avec vous.

Les améliorer sera notre priorité pour les années à venir.

Articles :
Contacts :
Liens utiles :
QR code

Flashez pour accéder au site avec votre Smartphone.



Mentions légales