Le conseil municipal est-il devenu un vaisseau fantôme ?
La réunion publique qui s'est tenue à la salle des fêtes municipale le 24 Mars 2016 à l'initiative de Mr le Maire, avait pour thème conducteur d'expliquer aux Seyssoises et aux Seyssois présents à cette assemblée, l'intérêt d'une fusion expéditive entre notre communauté des communes Axe Sud et la Communauté du Muretain ( CAM )

On peut comprendre que l'argument majeur exprimé se soit concentré sur une obligation ( non justifiée ) et non sur un désir, quand on sait pertinemment qu'il y a peu de temps encore, l'objet n'était même pas envisageable.

Le rapprochement avec la CAM était l'une des mesures phares des propositions de campagne de l'opposition des dernières élections municipales et le candidat Mr Pace ne s'était pas privé de combattre et critiquer cette proposition.

Les temps changent et les intérêts avec!

Parmi les questions posées par les participants à cette réunion, l'une d'entre elles interroge.

La question posée était de savoir si le conseil municipal était en mesure de s'opposer par son vote à tout ou partie des mesures qui soi-disant nous sont imposées.

Non a répondu Mr le Maire; il n'en a pas le pouvoir et il ne reste guère à ce jour à la municipalité, que la fonction de la gestion de l'état civil.

L'état civil étant géré par le service administratif, les élus seraient à son dire, des personnes dépourvues de presque toute compétence.

Cela paraît peu probable, mais puisqu'il le dit, on veut bien le croire.

Mais si c'est le cas; pourquoi prélever sur les impôts du contribuable Seyssois une somme de plus de cent mille euros ( 100 000 € ) par an distribuée au titre d'indemnité à Mr le Maire et ses adjoints?

Qu'ils soient indemnisés s'ils exercent toutes leurs compétences; c'est tout à fait logique et naturel.

Qu'ils le soient s'ils sont dépourvus de presque toute compétence; ça l'est beaucoup moins. On a du mal à comprendre et il faudrait nous expliquer.

Articles :
Contacts :
Liens utiles :
QR code

Flashez pour accéder au site avec votre Smartphone.



Mentions légales