Bilan de l'année 2017.
L’année 2017 aura été pour Seysses et ses habitants, une année de grandes turbulences :
  • Suppression d’Axe Sud et adhésion de la commune à l’Agglo Muretain.
  • Abandon du projet de construction d’un Crématorium sur le territoire de la commune.
  • Explosion sous l’effet de la suppression du C.O.S. de la construction de logements dont un pourcentage élevé de logements sociaux certes imposés par la loi, mais sans qu’aucune infrastructure de rationalisation ne les accompagne.
  • La mise en chantier d’une révision du P.L.U. ( Plan Local d’Urbanisme ) dans lequel les élus de l’opposition du groupe S.D.R. ( Seysses Démocratie Républicaine ) n’ont jamais été consultés.
  • Abandon du projet de construction de plus de vingt logements sur un terrain de moins de cinq mille mètres carres au chemin du Fourtané ( terrain mis en vente par un élu municipal adjoint au Maire ).
Le transfert des compétences d’Axe Sud à l’Agglo Muretain s’est fait sans aucune consultation sérieuse entre les élus de la majorité ( les élus de l’opposition ne sont jamais consultes) et la population Seyssoise. Une opacité totale entoure encore ces transactions de cercle très restreint et dont on sait que, si elles sont avantageuses pour Mr le Maire et quelques-uns de ses adjoints, elles risquent de l’être beaucoup moins pour le reste de la population Seyssoise.

Il aura été nécessaire de mobiliser une grande partie de la population Seyssoise avec un rassemblement et une marche de protestation qui a groupé près de 300 personnes pour que la municipalité et les concepteurs de ce projet de construction d’un Crématorium prennent conscience de la nullité de ce projet en un lieu inapproprié.

Cette année 2017 aura vu fleurir sur la commune la prolifération de logements de tout genre. La population augmente dix fois plus vite au prorata que ces vingt dernières années sans qu’aucune infrastructure vienne l’étayer. Que va devenir Seysses dans le futur si aucune mesure de protection rationnelle n’est prise pour remettre de l’ordre.

Une étude de modification du RL.U. est en place. A priori c’est une bonne initiative, mais encore faudrait-il que les élus de l’opposition puissent être consultés à ce sujet.

Le projet de construction de plus de vingt logements ( un H.L.M. couché ) sur un terrain de moins de 5000 mètres carres au chemin du Fourtané a été abandonné. Ce terrain était mis en vente par un élu adjoint au Maire et la loi est très stricte à ce sujet.

Articles :
Contacts :
Liens utiles :
QR code

Flashez pour accéder au site avec votre Smartphone.



Mentions légales